was successfully added to your cart.

« Electronic Superhighway » l’impact des nouvelles technologies sur la création artistique de 1966 à nos jours, au MAAT de Lisbonne, avec la Whitechapel Gallery

Jusqu’au 19 mars 2018, le Musée d’Art, d’Architecture et de Technologie de Lisbonne présente l l’exposition «Electronic Superhighway», produite par la Whitechapel Gallery de Londres en 2016. «Electronic Superhighway» rassemble plus d’une centaine d’œuvres montrant l’impact des nouvelles technologies et d’Internet sur les artistes du milieu des années 1960 jusqu’à aujourd’hui.

Présentée par Omar Kholeif, Emily Butler et Seamus McCormack, «Electronic Superhighway» expose des œuvres multimédias de plus de 70 artistes mais aussi du cinéma, de la peinture, de la sculpture, de la photographie et du dessin.

Le titre de l’exposition, Electronic Superhighway, est tiré d’un terme inventé en 1974 par le pionnier de l’art vidéo sud-coréen Nam June Paik, qui prévoyait le potentiel des connexions mondiales grâce à la technologie de réseau. Classées dans l’ordre chronologique inverse, «Electronic Superhighway» débute par des œuvres produites au tournant du millénaire et s’achève avec Experiments in Art and Technology (EAT), un événement emblématique de 1966. De 2016 à 1966, des moments clés de l’histoire de l’art et d’Internet émergent à mesure que l’exposition remonte dans le temps.

Une prolifération d’expériences des années 1960-1970 a repoussé les limites de la technologie. Des artistes tels que Manfred Mohr ont adopté des programmes informatiques pour créer des œuvres abstraites et géométriques, tandis que Roy Ascott, Allan Kaprow, Gary Hill et Nam June Paik ont utilisé divers nouveaux médias pour se connecter sur plusieurs sites à travers le monde. La série de peintures d’Oliver Laric, Versions (Missile Variations) (2010), se penche sur les questions entourant la manipulation, la production, l’authenticité et la circulation de l’image numérique. «Queer Technologies» de Zach Blas (2007-2012), est une installation multimédia qui affiche une gamme de produits de consommation entourant la « Queer tech » entre composants d’ordinateur, manuels de codage et systèmes d’exploitation de logiciels.

Artistes: Cory Arcangel, Judith Barry, James Bridle, Zach Blas, Vuk Ćosić, Douglas Coupland, Joana Hadjithomas and Khalil Joreige, Camille Henrot, Gary Hill, Ann Hirsch, JODI, Allan Kaprow, Oliver Laric, Rafael Lozano-Hemmer, Eva and Franco Mattes, Manfred Mohr, Lillian F. Schwartz, Richard Serra/ Nancy Holt, Taryn Simon, Stan VanDerBeek, Steina and Woody Vasulka et d’autres.

Plus d’information ici

Couverture : Electronic Superhighway 2016 – 1966 (2016). Installation view. Courtesy Whitechapel Gallery, London.

Photo n°1, n°2, n°3 : Electronic Superhighway 2016 – 1966 (2016). Installation view. Courtesy Whitechapel Gallery, London.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer