was successfully added to your cart.

La numérisation comme nouvelle technologie culturelle avec «Open Codes. Living in Digital Worlds» au ZKM de Karlsruhe

Ubermorgen - "Chinese Coin (Red Blood)" - 2015

Helen Knowles - Installation View of "The Trial of Superdebthunterbot", 2016

Jusqu’au 05.08.2018, l’exposition « Open Codes. Living in Digital Worlds » du ZKM à Karlsruhe étudie les mécanismes de puissance et d’effet du code informatique. Environ 120 œuvres et pièces scientifiques présentent la numérisation comme une nouvelle technologie culturelle dans un format d’exposition singulier.

Avec « Open Codes. Living in Digital Worlds », le ZKM rassemble près de 120 œuvres artistiques et scientifiques présentant les possibilités fantastiques d’une expérience individuelle et d’une formation du monde à travers la connaissance et l’utilisation du code informatique. Ces artistes et chercheurs explicitent également les conséquences socio-politiques profondes que les codes peuvent avoir. Les travaux sont répartis sur huit thèmes qui nous aidant à mieux comprendre les environnements numériques qui nous entourent : « Intelligence Artificielle & Machine Learning », « Travail & Production », « Economie Algorithmique », « Gouvernance Algorithmique », « Code Génétique », « Réalité Virtuelle », « Neuroscience » et « Interaction Homme-Robot »

“The Trial of Superdebthunterbot” par Helen Knowles cherche à explorer les questions d’éthique et de responsabilité en relation avec l’automatisation croissante et souvent invisible de nos vies. Cette œuvre imagine un scénario spéculatif dans lequel une société de recouvrement, Debt BB, code un algorithme, le «Superdebthunterbot», pour diminuer le nombre de mauvais payeurs, ciblés grâce au big data, en plaçant des annonces publicitaires d’emplois sur les pages web qu’ils fréquentent. Tournée dans une usine chinoise Bitcoin, « Chinese Coin (Red Blood) », du duo d’artistes UBERMORGEN (lizvlx et Hans Bernhard), ouvre un espace généralement invisible et peu connu, explorant à la fois l’imprévisibilité et le pouvoir subversif des crypto-monnaies.

L’exposition a été conçue par Peter Weibel et organisée par Peter Weibel, Blanca Giménez, Yasemin Keskintepe et Lívia Nolasco-Rózsás et Natalia Fuchs et Franz Pichler comme consultant externe.

Plus d’information ici

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer