Les œuvres de Kim Joon, aujourd’hui l’un des jeunes artistes contemporains les plus connus en Corée, explorent les thèmes du désir, de la mémoire et de la jeunesse en utilisant la porcelaine et les tatouages comme médiums numériques. Il crée des compositions en vaisselle, des fragments de nus idéalisés et des objets fétiches de la culture pop occidentale, comme des guitares, des voitures ou des armes. A travers l’utilisation du logiciel 3D Studio Max, Kim Joon juxtapose avec succès anciens et nouveaux, motifs traditionnels asiatiques et nouveaux médias. Les œuvres de Kim Joon ont été exposées à la Saatchi Gallery de Londres (son travail figurait d’ailleurs sur la couverture du livre « Korean Eye: Contemporary Korean Art » qui accompagnait l’exposition), au Total Museum de Séoul, au Musée national d’art contemporain de Kwachon en Corée et au musée national de Taiwan. Une oeuvre de Kim Joon a figuré sur la couverture du numéro de décembre 2012 d’ARTnews.

Cet artiste a été sélectionné par le commissaire Doo Eun Choi dans le cadre de sa collection pour ArtJaws «#BODY #morph».