was successfully added to your cart.

ActualitésArt NumériqueDigital ArtNew Media Art

L’artiste canadien Jeremy Bailey rejoint la collection permanente d’ArtJaws

By 15 février 2017 No Comments

Jeremy Bailey  rejoint la collection permanente d’ArtJaws avec quatre nouvelles oeuvres

Tout au long de sa carrière Jeremy Bailey, artiste de Toronto, a exploré le software dans un contexte performatif. Comme l’a écrit Morgan Quaintance, auteur de “Rhizome” : «Depuis les premières années, Bailey s’est crée un chemin convaincant et souvent hilarant à travers les différents développements des technologies des communications numériques. Plus précisément, les œuvres de Bailey traversent plusieurs médiums et experimentent toute sorte de performance : de la vidéo aux logiciels, des sites web aux inventions, le tout créé et présenté par son alter ego, le célèbre New Media Artist Jeremy Bailey. Bailey a étudié à l’Université de Toronto de 1998 à 2002 et a complété son Master en arts plastiques à l’Université de Syracuse en 2006. Il a pris part à des résidences au Banff Centre en Alberta Canada, au FACT à Liverpool au Royaume-Uni et au Quartier 21 à Vienne en Autriche. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions individuelles et collectives au Canada et à l’international, notamment: « Superhighway électronique », Whitechapel Gallery, Londres (2016), « The Heart is Deceitful Above All Things », Home, Manchester (2015); « You Are Here: Art After The Internet », ICA, Londres (2014); « Faceless Part II », Quartier21, MuseumsQuartier, Vienne, (2013); « The Jeremy Bailey Collection », Transmediale, Salon Marshall McLuhan, Berlin (2012); « Mosaïque », Musée polytechnique, Moscou (2012); « Mediascape, a pas de Nam June Paik », Centre d’art Nam June Paik, Séoul (2011); « Space Invaders », NIMk, Amsterdam (2010); « Hey You With The Awesome Face », Musée d’Everson, Syracuse, NY (2006).

Jeremy Bailey est actuellement representé par la Pari Namidi Gallery de Toronto.

Jeremy Bailey, The Future of Television, 2012