Keywords_bianchini_ARTJAWS
naivetheoriesofpersonality_keywords_bianchini_ARTJAWS

Keywords

 6000,00 HT

Samuel Bianchini est artiste et enseignant-chercheur à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD), PSL Research University, Paris. Ses réalisations mettent en œuvre des opérations physiques et symboliques, en contexte, en public et en temps réel, nous incitant à contempler, à réfléchir autant qu’à agir. Soutenant le principe d’une “esthétique opérationnelle”, Samuel Bianchini interroge les rapports entre nos dispositifs technologiques les plus prospectifs, nos modes de représentation, nos nouvelles formes d’expériences esthétiques et nos organisations sociopolitiques. En savoir plus

6 en stock

Ajouter au panier

Keywords est une création pour clé USB. Un programme est chargé sur une clé USB ; il semble n’avoir qu’une fonction principale : tenter d’ouvrir la clé USB, d’accéder à son contenu. Mais cet accès est verrouillé par une protection de type « Captcha », une forme de test de Turing qui doit permettre de déterminer s’il s’agit bien d’un être humain – et non d’une machine – qui souhaite ainsi ouvrir la clé. Cette protection aujourd’hui très courante sur internet est un moyen d’éviter des accès, requêtes, inscriptions, …, automatiques. Elle oblige un humain à reconnaître une suite de caractères générés et déformés par la machine afin de résister aux attaques de logiciels de reconnaissance automatique de caractères. L’utilisateur doit alors saisir manuellement les caractères perçus pour prouver leur bonne interprétation. Keywords propose de mettre en œuvre ce principe, mais en le limitant aux seules capacités de la machine sur laquelle la clé USB est insérée. Lancé à partir de la clé, le programme génère à l’écran un Captcha. Loin d’être le fruit du hasard, les suites de caractères représentées ici, dans le Captcha, sont des mots, des mots-clés utilisés dans le domaine des sciences cognitives, vaste champ disciplinaire qui tente de concilier sciences exactes et sciences humaines, quantitatif et qualitatif, machinique et humain. Ces mots-clés, tels ceux donnés en introduction de toutes publications scientifiques, sont autant de points d’entrée sur celles-ci puisqu’ils en permettent le classement et l’accès : attention, autism, behaviorism, cognitive emotions, intelligence testing, intensional semantics, lexical content, motivation, objective mode, predicate, qualia, reductionism, self-consciousness, verification, etc. Un autre programme, émanant lui aussi de la clé, tente alors d’interpréter ces caractères pour les saisir, automatiquement, en dessous de ceux déformés. À l’affichage vif des mots peu lisibles – des captchas – réplique la saisie automatique mais incertaine, caractère après caractère, de la réponse apportée par le second programme. À défaut de réussir l’interprétation, la machine semble se comporter comme un humain hésitant. Si ces tentatives ont peu de chances d’aboutir, produisant de vains mots approximatifs, le programme d’analyse de formes et de reconnaissances de caractères est pourtant développé pour tenter de s’approcher au plus près de la bonne interprétation. Mot après mot, tentative après tentative, ces doubles séries de mots à l’écran, laissent percevoir leur différence, permettent la comparaison, rendant visible les difficultés, la lutte d’une machine avec elle-même essayant de se faire passer pour un être humain, afin d’ouvrir son périphérique, une clé, à l’aide de mots-clés qui sont autant de mots de passe.

———

Réalisation informatique : Oussama Mubarak
Avec les conseils de Bertrand Couasnon, Équipe Imadoc de l’Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires, Rennes.
Une commande du ministère de la Culture et de la Communication, Centre national des arts plastiques.
Remerciements à Rafael W. pour la librairie « Extended Levenshtein algorithm » et à Ronald B. Cemer pour la librairie « Java OCR ».

Information Complémentaire

Poids 1 kg
Artiste

Samuel Bianchini

Pays

France

Année

2011

Technique

Programme informatique, clé USB, Vidéo

Edition

7 ex + 2EA

Certificat d'authenticité

Oui