CONSTANCE JULIETTE MEFFRE

COMMISSAIRE INVITÉE : ART NOUVEAUX MÉDIAS

SON PARCOURS

Constance Juliette Meffre est programmatrice artistique et productrice. Elle travaille dans le champ de l’art et de la technologie depuis 2010. Après avoir été Assistante de Conservation à la Fondation Pierre Gianadda en Suisse, elle est chargée de la production au sein des « Instants Vidéo Poétiques et Numériques » et développe avec eux les 50 ans de l’art vidéo au Japon dans le cadre de Marseille, Capitale de la Culture 2013.  A partir de fin 2013 elle initie et dirige aujourd’hui Diffusing Digital Art et monte une résidence internationale circulatoire avec des lieux et artistes de différents pays, organise « Les moments transitoires » – espaces de liberté, et accompagne des artistes dans leur création.

 

À PROPOS DE SA COLLECTION MONOGRAPHIQUE POUR ARTJAWS : « L’AIR DE TAKASAKI »

La démarche artistique de Meriol Lehmann a toujours été peuplée de thèmes liés à sa condition d’immigré, notamment en ce qui concerne l’effet de nos mémoires, individuelles et collectives, sur nos perceptions territoriales. Fasciné par l’influence que peut avoir un territoire sur les êtres humains, Mériol Lehmann a été amené à retourner la question : quel impact avons-nous comme individus et comme sociétés sur le territoire, non seulement sur celui qui nous entoure, mais aussi sur des territoires situés parfois bien loin de notre lieu de résidence ? C’est cette boucle, cette interdépendance qu’il veut interroger : le paysage altéré par l’homme, qui l’altère à son tour. Invité au Japon en résidence en octobre 2015, cette série de photographies fut réalisée parallèlement à un travail de recherche sonore.

L’ARTISTE DE « L’AIR DE TAKASAKI »

Lehmann Mériol

LES OEUVRES DE « L’AIR DE TAKASAKI »