GILLES ALVAREZ

COMMISSAIRE INVITÉ : ART NOUVEAUX MÉDIAS

Gilles-alvarez-300x300

SON PARCOURS

Diplômé en sciences politiques, ancien cinéaste et exploitant de salles de cinéma, Gilles Alvarez est aujourd’hui Directeur de la Biennale Internationale des Arts Numériques de Paris/Île-de-France et responsable de l’événementiel à Arcadi, organisme associé de la Région Île-de-France. Il a notamment mis en place l’Aide à la création multimédia expérimentale qui a soutenu plus de 250 projets d’installations multimédias et de performances audiovisuelles en 10 ans. Dans le cadre du Festival Némo, qu’il a créé et dirige depuis 1997, il a notamment signé la programmation des expositions «Cinéma interactif» (Forum des images, 2004), «Regards caméra» (Forum des images, 2005) «Cinéma d’ameublement» (2006, Espace Paul Ricard), «Out of the Blue/Into the Black » (BIAN de Montréal 2012) et « Troublemakers : Sensation Versus Digital » (Le CENTQUATRE-Paris, 2013). Il vient d’assurer la direction d’un événement majeur dans le paysage des arts numériques en France : Némo – Biennale Internationale des Arts Contemporains Numériques de Paris/Île-de-France 2015, avec une grande thématique transversale « Prosopopées : quand les objets prennent vie », dans une cinquantaine de lieux. La prochaine Biennale Némo se déroulera d’octobre 2017 à février 2018.

 

À PROPOS DE SON COMMISSARIAT ARTJAWS : « WYSI NOT WYG » (What You See Is NOT What You Get)

Les artistes numériques sont des divergents qui posent une couche d’indétermination entre la réalité et sa représentation. Les artistes que j’ai choisis pour ce commissariat en ligne pratiquent cette alchimie et disent quelques variations dans le continuum de nos vies, entre naissance, vie sociale, guerre, jeu, religion, mort et transfiguration. Les lignes droites sont courbes, le miracle des Saints est permanent, les plus humains des portraits d’hommes en peine sont des avatars, les monochromes les plus abstraits dissimulent les frappes de drones les plus concrètes, les boules à facettes sont le minéral de l’anthropocène, le moirage est le plan, l’éclipse est la lumière. L’art numérique ne se collectionne pas. L’art numérique c’est les Soviets plus l’électricité.  La rumeur a toujours tort, la rumeur a toujours raison. Et le Chat de Schrödinger va très bien. Il dort dans votre salon, entouré d’oeuvres d’art numériques.

LES ARTISTES DE « WYSI NOT WYG »

D’Estienne d’Orves Félicie

Ratsi Olivier

Lemercier Joanie

Lallemant Jean-Benoît

LES OEUVRES DE « WYSI NOT WYG »