was successfully added to your cart.

La Biennale Némo en partenariat avec le LACMA ! « Origine du Monde (Numérique) » les archives des prémices d’un art numérique à Variation – ArtJaws Media Art Fair

Une exposition qui réactive trois temps forts des années soixante, à la croisée des arts et des technologies

Proposée par la Biennale Némo dans le cadre de l’exposition » Variation – Artjaws Media Art fair » L’Origine du Monde (numérique) réactive trois temps forts de la fin des années soixante où l’on repère une intense activité à la croisée des arts et des technologies.

À commencer par les 9 Evenings: Theatre and Engineering qui se déroulent à New York en 1966. Car elles sont aussi à l’origine du groupe Experiments in Art and Technology que fondent officiellement les ingénieurs Billy Klüver et Fred Waldhauer avec les artistes Robert Rauschenberg et Robert Whitman en 1967. Sur la côte Ouest des États-Unis et toujours en 1966, c’est au Los Angeles County Museum of Art (LACMA) que Maurice Tuchman initie l’Art and Technology Program visant à mettre en relation des artistes comme Andy Warhol ou Robert Rauschenberg avec des marques et des industriels américains. Enfin, c’est en 1968 que la curatrice Jasia Reichardt organise l’exposition Cybernetics Serendipity à l’Institute of Contemporary Arts de Londres.

Cette exposition documentaire propose de très nombreux artefacts produits à l’époque (photos, films, catalogues, contrats, lettres, musiques et objets incunables). Elle fait le pont entre le marché de l’art, proposé par le cadre de l’exposition  « Variation – ArtJaws Media Art Fair » où les œuvres exposées sont proposées à la vente, et l’histoire de l’art et en particulier de l’émergence du lien entre création et technologie, avec des pièces historiques exposées qui amènent le visiteur du passé au futur de la création numérique. C’est Amy Heibel ( VP du département Art + Technology Lab LACMA) Julie Martin (Directrice de E.A.T – Experiments in Art and Technology) accompagnées des deux commissaires de cette exposition, Gilles Alvarez (Directeur de la Biennale Némo) et Dominique Moulon (critique d’art et chercheur), qui inaugureront le mardi 14 novembre lors du vernissage de Variation-ArtJaws Media Art Fair cette exposition exceptionnelle et historique, réunissant pour la première fois au monde les archives de ces trois marqueurs historiques, genèse d’un questionnement, qui perdure encore aujourd’hui, sur l’impact des nouveaux medias dans la création artistique contemporaine.

À PROPOS DU ART + TECH LACMA

Inspiré par l’esprit du programme Art and Technology original du LACMA (1967-1971), qui jumelait des artistes avec des entreprises technologiques du sud de la Californie, le Lab Art + Technology du LACMA soutient des expérimentations d’artistes avec des technologies émergentes. Grâce à ses sponsors, le laboratoire propose des subventions, un soutien en nature et des services au musée pour développer de nouveaux projets d’artistes. À ce jour, plus d’une douzaine d’artistes du monde entier, dont le Ghana, l’Irlande, la Corée, le Mexique, le Royaume-Uni, les États-Unis et la Suisse, ont reçu des prix par le biais du Art + Technology Lab.

À PROPOS DE E.A.T (Experiments in Art and Technology)

E.A.T. a été officiellement lancé en 1967 par les ingénieurs Billy Klüver et Fred Waldhauer et les artistes Robert Rauschenberg et Robert Whitman. Ils avaient déjà collaboré en 1966 lorsqu’ils ont organisé ensemble 9 Evenings: Theatre and Engineering, une série de représentations de performances artistiques qui réunissait des artistes et des ingénieurs. 10 artistes new-yorkais ont travaillé avec 30 ingénieurs et scientifiques de renommée mondiale des « Bell Telephone Laboratories » pour créer des performances révolutionnaires intégrant des nouvelles technologies. Les artistes impliqués dans 9 Evenings: Theatre and Engineering sont : John Cage, Lucinda Childs, Öyvind Fahlström, Alex Hay, Deborah Hay, Steve Paxton, Yvonne Rainer, Robert Rauschenberg, David Tudor et Robert Whitman. Les ingénieurs importants impliqués incluent : Bela Julesz, Billy Klüver, Max Mathews, John Pierce, Manfred Schroeder et Fred Waldhauer.

LE PROGRAMME "ORIGINE DU MONDE (NUMÉRIQUE)"

21 NOVEMBRE - 19 h 00 À 21 h 00

La première projection intégrale en France des 10 films qui témoignent de cet extraordinaire élan de créativité qui a rassemblé à New York artistes, techniciens et scientifiques sous la bannière de E.A.T. (Experiment in Arts and Technology) à la fin des années 60, et qui restent encore une inspiration majeure pour les artistes d’aujourd’hui. Leur réalisatrice, Barbro Schultz Lundestam, introduira tous les films dans leur contexte de l’époque.

Programme :
11h
 // Öyvind Fahlström, Kisses Sweeter than Wine (71’)
13h // 
Robert Rauschenberg, Open Score (32’)
John Cage, Variations VII (41’)
15h // Steve Paxton, Physical Things (30’)
Yvonne Rainer, Carriage Discreteness (39’)
17h // Alex Hay, Grass Field (40’)
Deborah Hay, Solo (41’)
19h // Lucinda Childs, Vehicle (37’)
David Tudor, Bandoneon! (a combine) (38’)
Robert Whitman, Two Holes of Water – 3  (38’)

22 NOVEMBRE - 11h00 - 21h00

Rencontre avec les acteurs de l’exposition L’Origine du monde (numérique) :
⇢ Julie Martin, Experiments in Art and Technology ;
⇢ Barbro Schultz Lundestram, réalisatrice des films 9 Evenings
⇢ 
Amy Heibel, curatrice au LACMA qui a relancé il y a 3 ans l’Art and Technology Lab ;
⇢ Christophe Leclercq, du Medialab de SciencesPo, auteur d’une thèse sur E.A.T. et 9 Evenings.

VISITE DE L'ATELIER DE NICOLAS SCHÖFFER

Jeudi 16, jeudi 23 et vendredi 24 novembre à 17h et 19h

Nicolas Schöffer (1912-1992)  est un artiste de l’espace,  du mouvement et de  l’interaction. Inventeur du spatiodynamisme,  il est avant tout l’initiateur essentiel de l’art cybernétique, notamment avec son système de capteurs dès 1956, une des toutes premières sculptures à même de répondre aux sollicitations de son environnement.

Entrez dans un univers fabuleux, une grotte magique où, en appuyant sur un seul bouton, des dizaines des sculptures programmées lumino-dynamiques prennent vie…

Villa des arts – Paris (18) : 15 Rue Hégésippe Moreau – 75018 Paris (métro : La Fourche)

5€ – Réservation obligatoire sur www.invitations. arcadi.fr/e/villadesarts (groupe de 15 personnes maximum)

TOUT SAVOIR SUR LA BIENNALE NÉMO

Nemo Biennale_ArtJawsDu 04 octobre à fin mars 2018, la Biennale internationale des arts numériques Némo explore la création numérique contemporaine en Île-de-France avec « HASARD, ACCIDENT, OU SÉRENDIPITÉ ? ». Avec plus de 130 événements (expositions, spectacles/performances, concerts, rencontres et conférences…), Némo réunit une soixantaine de lieux franciliens différents et complémentaires dédiés à la création numérique, dont le rayonnement dépasse aujourd’hui nos frontières.

La Biennale internationale des arts numériques Némo est une manifestation vouée aux arts et à la création. Elle est le lieu du décloisonnement artistique, de l’hybridation des disciplines, du soutien aux esthétiques et aux ingénieries émergentes, de la mise en valeur des relations entre arts et sciences, et de l’attention permanente aux questions sociétales qui sont au cœur de notre temps, celles des datas et de l’ultra-connexion. Pour cette nouvelle saison 2017/2018, la Biennale Némo ouvrira ses frontières et transportera ses spectateurs afin de se placer collectivement et avec sagacité sur la trajectoire du hasard et de la découverte.

En savoir plus sur la biennale Némo

Cité internationale des arts
18, rue de l’Hôtel de Ville
75004 Paris
Tel: 01 42 78 71 72

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer