DOMINIQUE MOULON

COMMISSAIRE INVITÉ : ART NOUVEAUX MÉDIAS

SON PARCOURS

Critique d’art et commissaire d’exposition, Dominique Moulon a étudié les arts visuels à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art (ENSA) de Bourges et est titulaire du Diplôme d’Etudes Approfondies en esthétique, sciences et technologies des arts de l’Université Paris 8. Il est membre de l’Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines (OMNSH), de l’Association International des Critiques d’Art (AICA) et du Prix Opline pour l’art contemporain en ligne. Fondateur du site MediaArtDesign.net et initiateur du MoocDigitalMedia.paris, il écrit des articles pour Art Press, Digital MCD, The Seen, Neural et est aussi le Directeur Artistique de la media art fair Variation (Show Off). Dominique Moulon enseigne les digital médias à l’Ecole Professionnelle Supérieure d’Arts Graphiques (EPSAA) de la Ville de Paris, à l’Ecole de Communication Visuelle (ECV) et la Parsons (The New School for Design). Il a aussi été invité à plusieurs reprises par la School of the Art Institute (SAIC) de Chicago, l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts (ENSBA), au Fresnoy (Studio national des arts contemporains) et au sein de l’Universités Paris 8. Auteur des ouvrages Art Contemporain Nouveaux Médias et Art et Numérique en Résonance, il poursuit des recherches au sein du laboratoire Art & Flux (CNRS) de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne tout en préparant un prochain livre s’articulant autour des relations entre art, numérique et société. En tant qu’expert des cultures numériques, il est aussi sollicité par des entreprises comme SFR, Accenture, Drouot, Renault, l’Oréal, Google, Axa ou Landor.

À PROPOS DE SON COMMISSARIAT ARTJAWS :  VARIATION MEDIA ART FAIR

Il est, de part le monde, quelques media art fairs qui émergent ici et là durant que Variation perdure. Pour sa troisième année, cette foire parisienne aux allures de salon des singularités s’installe à la Cité Internationale des Arts. Un détail qui prend son importance si l’on considère la blancheur des murs de sa galerie sur son site du Marais. Car la mission de Variation, depuis sa création en 2014 par Art2M – comprenons Art to machine – est d’extraire les œuvres de médias et technologies de la black box ou de l’Internet pour les contextualiser au sein d’un white cube. C’est-à-dire du dispositif que les collectionneurs et institutions connaissent bien pour s’y presser, à Paris, durant la troisième semaine d’octobre dédiée à l’art contemporain. Anne-Cécile Worms, qui produit l’événement, est aussi l’initiatrice de la Market place Art Jaws – littéralement mâchoires de l’art – car elle sait l’importance du marché quant à la pérennité des œuvres de quelques technologies que ce soit. A Variation, il n’y a pas de stand afin que les œuvres, “librement”, dialoguent entre elles. L’autre spécificité de cette foire-exposition réside dans le fait que les pièces qui y sont présentées ont toutes été sélectionnées par un critique d’art et curateur indépendant, Dominique Moulon, en étroite collaboration avec les artistes et leurs galeries ou agents et producteurs. L’idée étant de valoriser enfin les pratiques numériques plurielles d’un art contemporain singulier comme ont commencé à le faire cette année le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris avec Co-workers puis la Whitechapel de Londres avec Electronic Superhighway. Il y a donc un intérêt grandissant pour les œuvres documentant le monde au travers des technologies qui sont à l’origine de ses plus profondes mutations. Un intérêt qui va bien au-delà des grandes Biennales Internationales des Arts Numériques que sont Némo à Paris ou la BIAN à Montréal. Un intérêt qui vient aujourd’hui des “utilisateurs” que nous sommes tous devenus. Aussi, il nous apparaît important, voire nécessaire, que des artistes usant des technologies de leur temps en fassent eux-mêmes la critique. Car avec Variation, c’est au travers de l’art que nous investiguons les grandes problématiques sociétales qui émergent de notre usage à tous du numérique et plus précisément de l’Internet. Et c’est parce qu’il est aussi question de partage que l’entrée de l’exposition Variation de la Cité International des Arts sera gratuite entre les 18 et 23 octobre 2016.

LES ARTISTES DE VARIATION MEDIA ART FAIR

Fujihata Masaki

Paquet Eliott

D’Estienne d’Orves Félicie

Daniaux Magali et Pigot Cédric

Tomek Jarolim

Planes Bertrand

Lemercier Joanie

Ronsiaux François

Haudressy Pascal

VISUAL SYSTEM

Fournier Thierry

Brunet Thibault

Gladwell Shaun

Torres Santiago

Auguste-Dormeuil Renaud

Valverde Raul

Sorin Pierrick

Paysant Michel

Michaël Borras A.K.A Systaime

Sartorio Lisa

Bolognini Laurent

Fruchtnis Klaus

Deschamps Judith

Bailey Jeremy

Susplugas Jeanne

Delangle Frédéric

Léaustic Fabien

Crespin Elias

Di meglio Côme

Klonowski Carine

Desaubliaux Alix